Astuce pour préparer un pinceau neuf avant peinture

Préparer un pinceau neuf avant peinture

Préparer un pinceau neuf avant peinture, présente un véritable intérêt avant d’entamer une mise œuvre. L’objectif est d’avoir un travail plus aisé sans perdre les poils au fur et à mesure de l’application. De plus, la résistance du pinceau est ainsi beaucoup plus longue dans la durée si on se donne la peine de le préparer convenablement.

Une brosse neuve perd généralement quelques poils durant sa première utilisation. Il suffit alors de le battre plusieurs fois contre une arête pour éliminer les soies superflues. On peut aussi rebrousser les poils dans le sens inverse pour les enlever. On s'en débarrasse ainsi très facilement afin d’obtenir un pinceau suffisamment solide.

Pour un pinceau avec des poils naturels, il suffit de le tremper dans de l’huile de lin pendant au moins 24 heures. Ensuite, on le frotte vigoureusement avec de l’eau savonneuse. Les poils excédentaires sont ainsi facilement éliminés. Après, ils sont essorés en les pressant de la virole jusqu’au bout du pinceau sans trop les tordre.

Pour un pinceau avec des poils synthétiques, on procède sensiblement de la même manière. On laisse tremper le pinceau également dans de l’eau durant au mois 24 heures. On commence par rebrousser les poils du pinceau à la main plusieurs fois de suite. Ensuite, on essore les soies afin de faire tomber celles qui ne tiennent pas très bien. Pour terminer, les poils sont frottés sur une surface rugueuse pour enlever les derniers poils récalcitrants.

 

Astuce peintures

Astuce peintures